Madagascar Media
Politique intérieure

Les 100 JOURS du Président Andry RAJOELINA et déjà convaincu ?

L’élection d’Andry RAJOELINA a suscité d’innombrables espoirs au sein de la population malagasy. Ses détracteurs ne cessaient de parler de vaines promesses électorales sur des mesures phares du programme du candidat numéro 13 comme des puces sur les zébus dans la lutte contre les Daholo, la volonté de faire de Tamatave le nouveau « Miami » ou encore la suppression du Sénat.


Dans ce contexte, le bilan des 100 jours était un 
premier Rendez-vous pour évaluer l’action du Gouvernement 
et de la Présidence.

Le Président de la République de Madagascar, Andry RAJOELINA a fait montre d’un volontarisme avéré et d’un pragmatisme sans précédent. A l’heure de livrer un jugement, il convient d’abonder sur les critères d’appréciation. 100 jours, c’est très court en politique et infime à l’échelle du temps. Pour être prosaïque, cela représente 4% du mandat écoulé. Néanmoins, 3 mesures d’évaluation s’imposent sur lesquels nous pouvons étalonner un Président. Le ton et l’impulsion de l’action gouvernementale, la hiérarchisation des chantiers prioritaires, la concrétisation des promesses de campagne.

Le Président de la République Andry Rajoelina durant le bilan des 100 jours à Madagascar

© site internet de la Présidence de Madagascar

Force est de constater, le Président n’a pas dérogé à sa réputation, en allant vite, tel un TGV :

  • La nomination de son Premier Ministre, 3 jours après l’Investiture,
  • La désignation rapide des membres du gouvernement,

ont participé à la mise en place d’une organisation prompte du pouvoir exécutif.

La politique intérieure a été prise à bras le corps à travers une constellation de projets microsociaux et microéconomiques. La réhabilitation des routes nationales indique la priorité accordée à la politique d’infrastructures et du réseau routier qui reste majoritairement dans un état déplorable.

A Madagascar, désormais, les promesses de campagne sont respectées ; le Président RAJOELINA, à travers une communication bien orchestrée, ne cessent de mettre en avant ses « velirano » (1) avec:

  • La mise en place des puces sur les zébus en faisant appel à une société d’ingénierie malgache pour sa mise en oeuvre,
  • La hausse du smic et la baisse du prix de l’électricité démontrent la volonté d’augmenter le pouvoir d’achat de la population malagasy,
  • Le soutien à l’entreprenariat local,
  • L’accès à l’eau dans certaines régions,
  • La lutte contre  l’enclavement régional
  • Ou le combat livré à l’insécurité

sont des politiques publiques dans lesquels l’Etat investit et souhaite s’impliquer davantage.

A l’heure du bilan, la politique initiée par le Président RAJOELINA est pleine d’espoirs, cependant, le rejet du référendum et donc le retard pris dans la décentralisation effective vient nous rappeler le besoin d’impulser davantage de politiques macroéconomiques.

(1) Pour en savoir plus sur les VELIRANO (ou engagements) du Président de la République de Madagascar

newsletter

Enregistrez-vous pour recevoir les dernières publications ou vidéos de Madagascar Media

Adresse e-mail non valide
Madagascar Media s'engage à ne pas partager vos données

Rejoignez la discussion