Madagascar préfère les plantes médicinales et n’achètera pas du Vaccin anti-Covid-19

Non au Covax Facility

Par le biais de son porte-parole, le gouvernement Malgache a annoncé, dans la poursuite de sa stratégie de lutte contre le Coronavirus, sa préférence de continuer l’utilisation des médicaments à base de plantes médicinales pour soigner la Covid-19. C’est un « non » aux vaccins prometteurs annoncés par les groupes pharmaceutiques comme Pfizer/BioNTech, Moderna et Astrazeneca. Le pays ne participera pas à ce vaste programme mené par l’OMS, financé à la hauteur de 4,3 Milliards, appelé « Covaxfacility » pour lutter contre la Covid-19. Un programme conçu pour soutenir l’achat de vaccins Covid-19 prometteurs afin de garantir les meilleurs prix, volumes et délais possibles pour tous les pays. 94 pays aux revenues économiques les plus élevés ont rejoint ce programme. Pour rappel, vers fin octobre 2020, les pays de l’hémisphère nord, les plus frappés par la Covid-19, ont subi pour la plupart une deuxième vague de Covid-19, avec comme conséquence la prolongation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’à l’année prochaine, permettant de reconfiner à nouveau la population si nécessaire pour limiter ainsi la propagation du virus. Les autorités « du nord » mettent donc tout leur espoir dans un vaccin pour sortir de la pandémie Covid-19. Une stratégie de vaccination de masse pourrait voir le jour dans un futur proche pour permettre le redémarrage de l’ensemble de tous les secteurs économiques durement frappés par cette pandémie, notamment le secteur aérien et le tourisme. On parlerait également de la mise en place d’un passeport sanitaire, certaines compagnies aériennes comme QANTAS en Australie l’ont déjà fait savoir.

Attendre et voir

Tandis que la situation sanitaire est largement meilleure dans la partie sud de l’hémisphère, la vague meurtrière qu’on avait prédit pour l’Afrique n’a pas eu lieu. Depuis le début, des pays comme Madagascar ont mis leur confiance dans les vertus des plantes médicinales. Des remèdes locaux simples et efficaces font le triomphe du naturel. Une voie difficilement acceptée par les pays occidentaux tant l’approche curative à base de plantes n’est pas pour eux une démarche naturelle. Madagascar préfère les plantes médicinales et n’achètera donc pas du vaccin anti-Covid-19, du moins, les autorités malgaches souhaitent attendre et voir les résultats du traitement vaccinal des populations du Nord. Il faut reconnaitre que partout dans le monde la Covid-19 a soulevé de nombreux défis des systèmes de santé publique. Madagascar n’a pas été épargné, mais les autorités locales avec l’aide des chercheurs locaux ont saisi ce problème pour en faire une opportunité par la création du CVO, le Covid Organics, un médicament à base de plante qui s’avère efficace. Une usine de production locale de ce médicament à base de plantes médicinales ainsi que la renaissance de l’industrie pharmaceutique Malgache ont permis au pays de naviguer avec succès dans la tempête Covid-19. L’Etat Malgache a déclaré avoir vaincu le virus en octobre 2020, 8 mois après avoir fermé ses frontières. En affirmant, sa non-participation immédiate au « Covaxfacility », Madagascar affirme une fois de plus sa souveraineté sanitaire et son leadership dans la recherche et production de médicaments à base de plantes médicinales.

3 Comments

  1. Odile Membrive 13 décembre 2020
  2. Martin Bienne 18 décembre 2020
  3. christine josse 5 janvier 2021

Reply