Iles Eparses : Restitution pas co-gestion

Par Fabien RAZAKANDRAINIBE, Éditorialiste

La quête de Madagascar pour la restitution des Iles Éparses a été éclipsée pendant un moment par la crise multidimensionnelle du Covid-19. À l’approche de la date de la commémoration du 60ème anniversaire de l’Indépendance de la grande île, la date du 26 juin 2020 aurait pu être une date historique, cette perspective s’éloigne du fait de l’arrêt des négociations, les réunions entre les délégations des deux parties ont été ajournées à raison du Covid-19. Interrogé récemment par les journalistes de France 24 et RFI, Rajoelina nommé désormais « le nouveau Sankara », réaffirmait avec courage et détermination la volonté et la demande de toute une nation de se voir restituer les îles malgaches de l’Océan Indien à Madagascar. La souveraineté Malagasy sur ces îles est la condition sine qua non de tout espoir de co-gestion.

La lutte de Madagascar pour la restitution de ses îles, débutée il y a 60 ans est révélateur d’une écharde du colonialisme dans la chaire même de la nation Malagasy. Cela sans parler des héritages coloniaux dans différentes structures fonctionnelles voire même opérationnelles du pays. Dans son projet de faire de ces îles une réserve de biodiversité, la France en déclarant « Ici c’est la France » entend faire perdurer le bras de fer.

©Crédit photo – RFI

[mo-optin-form id=2]

Reply