Madagascar Media
Relations internationales

L’utilité de la mise en place d’une solidarité internationale

Par Tohozaka Sileny, Éditorialiste.


L’actuelle crise sanitaire mondiale ne constitue pas uniquement une menace de l’économie mondiale mais aussi une alarme sur la nécessité d’une nouvelle organisation de gouvernance mondiale. La réaction tardive des grandes puissances occidentales et des instances internationales dans la gestion de la pandémie justifie l’interdépendance des Nations. Pourtant, les scénarios d’aujourd’hui montrent leur volonté de poursuivre une pensée unique couverte par toute forme de mondialisation provocatrice de multiples réactions à travers le monde. D’une part, on se pose la question sur l’interdiction par l’OMS de l’utilisation, dans la recherche scientifique, de l’artémisia bien connue par son efficacité dans la lutte contre le paludisme. Cette recommandation constitue-t-elle vraiment un moyen de protéger la population mondiale de tout risque sanitaire lié à l’administration de cette plante ? D’autre part, quelques autres scenarios sont récemment constatés. La crise sanitaire est devenue une bataille géopolitique. Certains des États occidentaux accusent la Chine d’avoir dissimulé les informations sur la gravité du coronavirus ; d’autres exigent la poursuite judiciaire en vue compensation ou réparation. De leur côté, la Chine critique les propos de Trump et Pompeo ; et la Russie qualifie de « contreproductives » les accusations au détriment de la Chine. En temps de crise sanitaire, ces actes sont-ils vraiment aujourd’hui indispensables ? Ne constituent-ils pas une réponse incompétente des gouvernements occidentaux face à la pandémie ? Ou peut-être s’agit-il de la politisation du covid-19 ?

Le monde d’aujourd’hui nous montre l’utilité de la mise en place d’une vraie solidarité internationale. Vu la récession qui risque de frapper presque tous les pays, il est temps de reconnaître l’interdépendance de tous les acteurs de la société internationale au lieu de la gouvernance mondiale, par définition politique.

La reconnaissance de l’interdépendance de tous les acteurs de société internationale

Un changement est inévitable.

Mais pour contrer les effets socioéconomiques mondiaux de la crise sanitaire liée au covid-19, la solidarité devrait être promue. Tous les États que ce soient développés, émergents ou sous-développés devraient être sur le même pied d’égalité vis-à-vis des instances internationales qui les unissent.

La population, dans presque tous les pays de l’Est et de l’Afrique, est aujourd’hui dans un état de révolte qui peut prendre divers aspects. Le Covid-organics pourra-être un des accélérateurs. C’est la marche vers la démondialisation ou seulement un pas vers une réorganisation du système de gouvernance internationale ? En tout cas, les pays sous-développés, avec leurs ressources naturelles, doivent être intégrés parmi les acteurs principaux de l’économie mondiale. Chaque pays du continent africain doit, sous respect de sa souveraineté, gérer et exploiter librement ses ressources.

newsletter

Enregistrez-vous pour recevoir les dernières publications ou vidéos de Madagascar Media

Adresse e-mail non valide
Madagascar Media s'engage à ne pas partager vos données

Rejoignez la discussion