Madagascar Media
Politique intérieure

Abstention : une pathologie sociale à guérir ou une enigme à résoudre ?

Le fort taux d’abstention lors des dernières élections municipales, à Antananarivo, doit être pris au sérieux par les partis politiques locaux. Ce désinteret de la vie politique est un avertissement retentissant. Du jamais vu :  les lieux de vote étaient vides et desertés. Habituellement lors des éléctions, on voyait des gens faire la queue pour choisir leur candidat. Cette fois-ci ce n’étais pas le cas.


Quelles sont les causes de l’abstension ?

En dépit des tensions sociales qui gagnaient la capitale ces derniers mois : le projet Tanamasoandro, les coupures d’éléctricité, la penurie d’eau, les innondations,  la pollution de l’air, les ordures qui s’amoncellent dans les rues de la capitale etc.  tout semblait envisageable sauf l’abstention au vu des doléances de la population,  de réels motifs pour aller voter pour exprimer son mécontentement ou pour confirmer une confiance éprouvée.


A lire aussi : Antananarivo : cherche Maire à qui mieux-mieux


Il est essentiellement indispensable de trouver les explications à ce recul de la participation éléctorale d’année en année. La population Tananarivienne a rechigné à accomplir leur devoir de citoyen. Parmi les causes possibles : on peut citer :

  1. La mentalité voué au statu quo, une sorte de fatalisme, une impuissance qui s’exprime dans les faits qu’aller voter ne changera pas les choses, les résultats sont connus d’avance ;
  2. La croyance que les politiciens sont tous des menteurs et démagogues ;
  3. Les crises politiques et tensions sociales accumulées ayant pour effet de penser plutôt à la survie qu’à la politique.

Force est de constater que l’interêt ou l’investissement éléctoral du Malagasy se mord la queue.

Chaque vote compte pour bâtir et construire le pays

Certains pays en Europe ont instauré le vote obligatoire et ça marche. Madagascar devait emboîter le pas. La population preoccupée par sa survie oublie que son vote compte pour construire le pays. Avant que l’abstention devienne une pathologie sociale chronique à Madagascar,  l’instauration d’un vrai programme d’éducation citoyenne est indispensable dans l’ensemble du pays, cultiver le sens du devoir et la responsabilité citoyenenne en amont des éléctions. Il serait également interessant de faire une approche scientifique de l’abstentionisme, pour comprendre en profondeur, puisque en final, on peut émettre toutes les hypothèses expliquant la montée de l’abstention mais cela restera toujours un enigme difficile à resoudre.

Fabien Gaston RAZAKANDRAINIBE, Editorialiste.

En savoir plus : 

newsletter

Enregistrez-vous pour recevoir les dernières publications ou vidéos de Madagascar Media

Adresse e-mail non valide
Madagascar Media s'engage à ne pas partager vos données

Rejoignez la discussion