Madagascar Media
Politique intérieure

Le HVM est-il devenu un parti fantoche ?

Madagascar Media vantait les principes démocratiques qui avaient  cours sur la Grande île. Après avoir pris connaissance en long et en large des résultats des législatives 2019, le HVM est «officiellement» mort. C’est la démonstration que dans une démocratie aguerrie, le parti doit prendre le pas sur les hommes. Sortir du culte de la personnalité pour promouvoir des femmes et des hommes, c’est le lot de tout parti structuré. 7 anciens Ministres sous Hery RAJAONARIMAMPIANINA, dont Narson RAFIDIMANANA, Monique RASOAZANANERA et Neypatraiky RAKOTOMAMONJY ont décidé de rallier le Président Andry RAJOELINA (1) venant affaiblir sensiblement le HVM.


Le + Madagascar Media : 

  • Le HVM a été créé le 29 mai 2014 à l’hôtel Carlton d’Antananarivo. Il avait l’ambition, à sa création, d’être une référence sur la scène politique malagasy. 5 ans après, le Parti décide de ne présenter aucun candidat aux législatives 2019, à contre-courant du discours de Rivo RAKOTOVAO lors de l’officialisation du parti à l’hôtel Carlton. « comme tout autre parti, le HVM va participer à toutes les élections futures à Madagascar ».

Le mot à comprendre

« Le culte de personnalité » est une adulation excessive d’un leader politique. Il fut employé pour la première fois par Nikita KHROUCHTCHEV en 1956 pour dénoncer les pratiques de Joseph STALINE, alors Président de l’URSS.

(1) Une trentaine de députés indépendants soutiennent le régime.

newsletter

Enregistrez-vous pour recevoir les dernières publications ou vidéos de Madagascar Media

Adresse e-mail non valide
Madagascar Media s'engage à ne pas partager vos données

Rejoignez la discussion