Madagascar Media
Santé

L’état actuel du Covid-19 à Madagascar

Par T. SILENY, Éditorialiste


En dépit du remède au coronavirus distribué gratuitement au niveau des fokontany dans les trois grandes villes de Madagascar, le taux de contamination risque de s’augmenter constamment à Tamatave si beaucoup continue à minimiser les règles édictées par l’État.[1] Sachant que le Covid-Organics a ses vertus à la fois préventif et curatif. Aujourd’hui, Pléthore de doutes remet en question la fiabilité du nombre de contaminés par ce Covid-19. En effet, le 07 mai 2020, les statistiques montraient que 35 nouveaux cas ont été identifiés. De son côté, l’Organisation Mondiale de la Santé a déclaré que les nouveaux cas sont au nombre de 67. Autrement dit, avant sa confirmation sur le nombre de 35 cas, cette instance affirme que 32 cas de contamination s’ajoutent au nombre de 35 déclarés par le responsable de la gestion du coronavirus à Madagascar.[2] Ce mois de Mai, l’institut pasteur a effectué 252 prélèvements. Ce qui dépasse l’effectif prélevé quotidiennement qui va, habituellement, de 100 à 150. Le Pr Vololontiana Hanta, dans son allocution sur la télévision nationale malagasy, a expliqué que les dits trente-deux cas n’ont pas encore été déclarés, le jour où l’on devrait le faire en raison de la nouvelle disposition prise par l’État : le prélèvement à nouveau à l’égard de ces supposés contaminés. Corollairement, nombreuses questions sont posées par les citoyens malagasy à travers les réseaux sociaux. Ne serait-il pas une manipulation des statistiques des contaminés dans la grande île ? Les tests sont-ils vraiment fiables ? Pourquoi le nombre de contaminés est accru d’une manière imprévisible ? Est-ce dû au non-respect par certaines populations des règles édictées par le Président et le gouvernement ? Ainsi, par exemple, les personnels d’Ambatovy qui sortent de la zone de son exploitation minière malgré l’interdiction par le pouvoir central de sortir en raison de la plupart de contamination issue de la compagnie. Comment Madagascar s’est mis dans cette situation alors que peu de temps, il était un des pays considérés ayant pu bien gérer la pandémie sur toute l’étendue de son territoire ?

En tout cas, le port de masque est désormais respecté par la population malgache. Pourtant, la règle de distanciation physique de 1 mètre est enfreinte par la majorité des citoyens, que ce soit dans les transports urbains (bus) ou sur les routes et trottoirs. Également, la question se pose si chacun des citoyens malgaches puisse ne pas rendre visite un de leur famille à l’horaire de l’activité prévue de 6 heures à 13 heures.

Aujourd’hui on se demande à qui la faute ?

Devant cette situation, nul ne peut accuser autrui. L’avenir de l’État malgache dépend de tout un chacun. Aujourd’hui, Madagascar au lieu de sortir vainqueur du cauchemar va encore lutter. D’autres se disent que si l’on a respecté l’ordre émanant de l’état d’urgence sanitaire, cette semaine aura été la dernière semaine de confinement partiel à Madagascar, la grande île pouvait s’épargner de la crise liée au coronavirus.

Mais il faut dire que Madagascar  va encore tout refaire et va avoir besoin de beaucoup de volonté et de persévérance pour mettre fin à sa situation actuelle.

[1] https://www.youtube.com/watch?v=oBCIpcuMYhY

[2] https://www.facebook.com/108396337312786/videos/267913487587988/

©Crédit photo – Afrik.com

newsletter

Enregistrez-vous pour recevoir les dernières publications ou vidéos de Madagascar Media

Adresse e-mail non valide
Madagascar Media s'engage à ne pas partager vos données

Rejoignez la discussion