Régénérer la pensée politique Malgache

La société malgache est très fragmentée, elle est caracterisée par une forte hiérarchisation sociétale et une structure de classes qui ne font qu’accentuer les inégalités sociales. Par ailleurs, les crises politiques, Madagascar les connait. Elles sont cycliques et entraînent inexorablement la chute vertigineuse du pays dans les gouffres de l’extrême pauvreté. Incontestablement, la solution économique ne suffira pas pour asseoir la stabilité politique du pays. Une régénération de la pensée politique est plus que nécessaire pour ramener le pays à la lumière et rompre avec les crises cycliques, et assurer ainsi la continuité dans les choix politiques à faire pour le développement du pays.

Vision et mission

Faire de la politique à Madagascar s’est réduit à une activité rémunératrice, à s’enrichir sur le dos du peuple. Les promesses électorales sont des mirages que les politiques font miroiter pour arriver à leur fin. Force est de constater que la population n’a pas le niveau de connaissance suffisante pour un choix politique réflechi. La survie au jour le jour est le seul horizon qu’elle connait.  Les votes se font et s’obtiennent par nécéssité et par les moyens que l’on y met. Pendant des années, la politique malgache s’est vidée des ses idées fondamentales que sont : une certaine conception de l’homme, une certaine conception du monde, une certaine conception de l’histoire et une certaine conception de la société : où est la place du malgache dans un monde en constante évolution, à quoi s’inspire t-il devenir ? quelle contribution souhaite-t-il apporter à son pays et au monde ? 

Les « politiques » sont appelées à considérer une nouvelle conception de la société malgache dans son ensemble, riche avec toute sa diversité et complexité culturelle. Regénérer la pensée politique malgache serait d’avoir une idée claire et concise sur l’adversité que vit le pays, faire un diagnostic sur la situation du pays, pour envisager le futur : c’est avoir une vision et être investi de cette mission. La mise en place d’une nouvelle pensée politique est un long processus, elle appelle à l’intégration de tous les appareils étatiques mais aussi de l’ensemble des autres instruments de développement du pays :  la science, la technique ainsi que l’économique.

Les contraintes de la mondialisation et la vitesse à laquelle les informations circulent ne permettent plus aux politiques d’agir de la même façon qu’hier.  Si on veut vraiment essayer de transformer le pays, et voir son émergence, il est urgent de regénérer la pensée politique malgache. Si Andry Rajoelina veut se démarquer de ses prédécesseurs, il doit renforcer, sans faillir à sa mission, sa vision pour le pays, donner une direction. C’est dans l’adversité que se forge l’énergie essentielle à l’émergence d’un pays. Est-ce qu’il voudrait être le pionnier d’une nouvelle génération de politique qui ouvre la voie à la nouvelle pensée politique pour le dévelopment durable de Madagascar ?

[mo-optin-form id=2]

Fabien Gaston RAZAKANDRAINIBE, Editorialiste.

Reply