Madagascar Media
Société

Madagascar Covid-19 : Inquiétudes d’une Population en Désarroi

Quelles prises en charge pour les malades et leurs familles ?

Selon les dernières estimations du point Covid-19 journalier Madagascar sur 29053 personnes testées au 12 juillet 2020, on comptait plus de 4867 cas confirmés, dont 58 formes graves et 35 décès. Le nombre des cas de personnes atteintes s’accélère d’une manière exponentielle. Le pic épidémique de Covid-19 ne serait atteint que dans deux mois. Chaque jour est un long chemin et devient un cauchemar pour de nombreuses familles malgaches frappées de plein fouet par cette maladie. Malgré les annonces de l’État par les inaugurations des nouvelles structures de prises en charge des malades, les hôpitaux sont assaillis et ne peuvent plus accueillir des nouveaux patients. L’afflux des malades inquiète. Entre pauvreté et fragilité économique, inquiétudes et désarroi, quelles prises en charge à apporter aux malades et à leurs familles ?


Manque de moyens

Il y a un mois, le pays était porté aux nues en Afrique et faisait partie des éditoriaux des grands journaux occidentaux grâce au Covid-Organics, baptisé comme le remède miracle. De nombreux chefs d’État Africains se bousculaient pour l’avoir et guérir leur population. Mais le temps a changé, Madagascar se trouve actuellement dans une situation sanitaire très préoccupante, Les nombres des cas graves augmentent et les morts ne se comptent plus par les dix doigts de la main. Au fur et à mesure que nous constatons l’ampleur de la crise sanitaire, on découvre qu’il y a des personnels soignants infectés, le personnel hospitalier est épuisé à cause d’une surcharge de travail dû à un sous-effectif chronique, les équipements médicaux sont rudimentaires. On se rend compte que la population a du mal à appliquer les gestes barrières et que le fonctionnement de la société Malagasy ainsi que la structure de la ville rendent la distanciation sociale impossible.  Les moyens pour se soigner sont très sommaires voire presque inexistants pour une grande majorité de la population. Le secteur économique est à l’agonie. De plus en plus de familles sont touchées par une grande précarité dû à l’arrêt des activités économiques. Le reconfinement total est considéré comme une double peine. D’une manière inquiétante, le Covid-19 est train de détruire et faire tomber le dernier rempart de la république, la paix sociale. La crise mènerait-elle le pays à une crise sociale ? Ce qui est sûre : Madagascar n’en aurait pas besoin.  Des mesures de prise en charge exceptionnelles et concrètes doivent être donc déployées en urgence pour éviter des conséquences non négligeables.  

© Crédit photo

newsletter

Enregistrez-vous pour recevoir les dernières publications ou vidéos de Madagascar Media

Adresse e-mail non valide
Madagascar Media s'engage à ne pas partager vos données

Rejoignez la discussion