Madagascar Media
Economie

Le libéralisme économique : Une solution pour Madagascar ?

Milton Friedman, économiste et père de l'école de chicago

©Wikipédia – Milton FRIEDMAN

En Afrique, nombreux sont les chefs d’Etat à avoir rallié le libéralisme économique : Allasane OUATTARA, Patrice TALON, Macky SALL pour citer les plus connus d’entre eux au sein de l’Afrique Francophone. Le Président RAJOELINA s’inscrit dans cette continuité. Pourtant, le libéralisme qui est un courant visant à introduire une liberté d’entreprendre avec l’apport des investissements privés de l’étranger a émergé plutôt dans une seconde voire une troisième phase du développement, si nous observons un pays comme la France durant la période post seconde guerre. Les dangers du libéralisme se matérialisent par une potentielle perte du pouvoir de l’Etat, une population locale plus exposée aux risques, une domination des valeurs marchandes au détriment de la tradition, un développement sans les populations… Ces alertes sont à l’esprit car le libéralisme a été dominant
dans les années 70 où les pays sud-américains ont tous subis les foudres des théories sur la privatisation et la sacro-sainte domination du marché comme le Chili ou encore l’Argentine.


Le + Madagascar Media :

  • En Amérique du sud, le 11 Septembre 1973, Augusto Pinochet accède au pouvoir, au Chili. Il prône un libéralisme sur les conseils d’hommes avisés, tous issus d’une école connue aux Etats-Unis « L’Ecole de Chicago ». Ces hommes sont les enfants du célèbre Economiste Milton FRIEDMAN, on les appellera les « Chicago boys ».

newsletter

Enregistrez-vous pour recevoir les dernières publications ou vidéos de Madagascar Media

Adresse e-mail non valide
Madagascar Media s'engage à ne pas partager vos données

Rejoignez la discussion