Madagascar Media
Politique

Guerres et menaces : Nouvel horizon malgache

Par Gregory SILENY, Éditorialiste.


Si le Covid-Organics est une excellente nouvelle pour Madagascar, l’occident est loin d’avoir accueilli le médicament à base de plante médicinale avec une haie d’honneur.

Le Covid-Organics se répand désormais de manière virale. Les réseaux sociaux abondent de photos, la fierté malagasy est ostensiblement esquissée. L’Île, dans sa majorité, vante le mérite du médicament en capacité, semble-t-il, d’arrêter la crise sanitaire mondiale. Prononcée sur toutes les lèvres, à commencer par la Diaspora malgache, mais aussi en Afrique et sur le vieux continent. L’Institut Malgache de Recherches Appliquées a retrouvé sa renommée qu’il faudra maintenir durablement. La campagne autour du Covid-Organics (CVO) lancée par le Président malgache, Andry Rajoelina s’avère une stratégie de communication habilement maîtrisée, ouvrant de nouvelles perspectives pour Madagascar.

Une nouvelle géopolitique, Acte I

En Afrique, il y a comme des places qui ont toujours été assignées à la majorité des pays composant le continent. Réduits à une relative « mendicité », à faire appel à des aides sous formes de dons et de prêts, tel est le destin des pays francophones pour beaucoup, sur le continent. En puisant dans les ressources endémiques, de la Grande Île, Andry Rajoelina propose un autre paradigme. Il sort de l’assignation géopolitique. Même s’il est encore trop précoce pour évoquer une nouvelle dimension politique et diplomatique pour Madagascar. Mais, l’audace et l’agilité du gouvernement malgache – face à une crise pandémique, avec toutes les frayeurs qui en découlent – ont déjà provoqué l’admiration des pays de l’Union Africaine. Félix Thisekedi, Président de la République Démocratique du Congo, se réjouissait et félicitait son homologue pour cette initiative laissant subodorer des premières commandes du Covid-Organics.

Les premières menaces et la contre-offensive occidentale

Derrière la crise sanitaire mondiale, tous les pays cherchent désespérément des solutions pour leurs populations. Le retour à la médecine traditionnelle et aux plantes médicinales sont tout sauf une bonne nouvelle pour les grands laboratoires pharmaceutiques (Big Pharma). Le rétropédalage  de Macky Sall qui, au départ était parti sur l’idée d’une commande du Covid-Organics ne va faire qu’appuyer la thèse des pressions extérieures que le Président sénégalais a dû subir. Si la volonté de Iavoloha était de trouver très rapidement des alliés sur le continent, ont-ils aussi envisagé la mesure des pressions extérieures sur les pays « alliés » du continent ?

newsletter

Enregistrez-vous pour recevoir les dernières publications ou vidéos de Madagascar Media

Adresse e-mail non valide
Madagascar Media s'engage à ne pas partager vos données

Rejoignez la discussion