Madagascar Media
Politique

Madagascar : La bénédiction du Pape François

Madagascar sous les feux des projecteurs

C’est devenu une « bonne » habitude, ces derniers temps. Cette année 2019 a rompu avec les descriptions ténébreuses pour se lier à un destin tout autre, marqué de luminosité. Comment ne pas revenir sur l’espoir suscité par la transition démocratique,  en début d’année, l’état d’apesanteur, signé des Barea, les nouveaux héros de Madagascar, lors de la première CAN estivale. En 9 mois, la Grande île a fait parler d’elle, en « Bien », les signes que Madagascar rayonne à nouveau. Impensable, durant ces dix dernières années. Au demeurant, il manquait, un maillon à cette chaîne qui forme l’unité malagasy : La spiritualité.



  • 2,4 milliards de chrétiens dans le monde,
  • 40% de la population malagasy est chrétienne,
  • Le Pasteur Mailhol, candidat à la Présidentielle de 2018, revendiquait avoir 1,5 millions de fidèles, l’illustration de la montée exponentielle des églises …

Dès lors, la venue du Pape FRANCOIS en cette période de rentrée scolaire et politique, inspire une saveur particulière pour des millions de chrétiens et une majorité de malagasy, parmi eux, figurait aussi le premier responsable de la nation, le Président de la République de Madagascar, Andry RAJOELINA. De croyance catholique, il a totalement adhéré au discours incisif et sincère du Pape François ; lui qui déplorait la précarité inhumaine à laquelle doit faire face une majorité de concitoyens malagasy.

« En tant que chrétien et homme d’Etat, je mène un combat sans relâche contre la corruption, la pauvreté et les maux qui minent Madagascar »

Président de la République de Madagascar, S.E.M Andry RAJOELINA

1 millions de fidèles se sont rassemblés pour prier et assister à la messe pontificale, tenue sur le sol de la capitale. Allant jusqu’à dormir la veille sur le lieu « saint », le temps d’une journée, le peuple malagasy s’est déplacé, venu des 4 coins de l’île et malgré les 587041 km² de superficie qui n’ont aucunement été dissuasives. En plus de mettre en lumière la foi et le courage de la population, rappelant, il y a plus de 2000 ans, ses chrétiens qui se déplaçaient en nombre sur toute l’étendue du territoire de Galilée, il est aussi à souligner qu’aucun incident majeur n’a été relevé, un actif sur lequel les autorités pourront s’appuyer à l’avenir.

Que retenir de ce moment « historique », puisqu’il a fallu attendre tout de même 30 ans pour entendre un prêche de la Papauté, depuis Jean Paul II, en terre malagasy ?

« Je demande à Dieu de bénir Madagascar et ses habitants, de préserver votre belle île paisible et accueillante, de la rendre prospère et heureuse ! »

Pape François

Le Peuple malagasy, jeune dans sa composante, est prêt à soulever des montagnes, déterminé avec la foi qui les anime et prêt à participer au changement de l’île en rompant avec la corruption endogène. La présence du Pape FRANCOIS vient donc apporter un éclairage et une vision pour la Grande Ile, dans un pays qui lui témoigne beaucoup de respect et lui prête l’oreille. Rien de plus fort que de finir avec une prière exprimée par le Pape FRANCOIS « Je demande à Dieu de bénir Madagascar et ses habitants, de préserver votre belle île paisible et accueillante, de la rendre prospère et heureuse ! ».

©Crédit photo: VaticanNews

newsletter

Enregistrez-vous pour recevoir les dernières publications ou vidéos de Madagascar Media

Adresse e-mail non valide
Madagascar Media s'engage à ne pas partager vos données

Rejoignez la discussion