Madagascar Media
Politique

La corruption en Afrique

La corruption est-elle incurable ?

Longtemps, la corruption a été jugée comme un défi majeur officiellement mais en réalité, les préoccupations ont toujours été ailleurs, en Afrique.  A chaque investiture, les chefs d’Etat font la promesse d’éradiquer toute forme de corruption, dernièrement, Andry RAJOELINA en a fait un velirano, aussi, son prédécesseur Hery RAJAONARIMAMPIANINA jugeait cette lutte comme une priorité. Sur le continent, Felix TSHISEKEDI milite pour un changement des mentalités en République Démocratique de Congo, Mahamadou BUHARI a placé la lutte anti-corruption au centre de son premier mandat et promet de poursuivre après sa dernière élection en 2019.


Le rôle des autorités face à la corruption

Dans les pays où la corruption bat son plein, il est impossible de se doter de services publics de qualité venant en aide aux populations locales, de mener des politiques publiques à réels impacts, de lancer des appels d’offre favorisant l’émergence d’entreprises de petite ou moyenne taille. Les autorités malagasy ont fort à faire avec la lutte contre les phénomènes de dahalo où les Zébus font l’objet de vols. Mais, un autre phénomène concomitant a été apporté par Roindefo Monja, ancien Premier Ministre ; il s’agit d’exactions menées par les forces de l’ordre. Un exemple supplémentaire que la corruption est omniprésente, et rendant la lutte prioritaire si le doute était encore permis.

La lutte contre la corruption, un engagement présidentiel du Président de la République de Madagascar Andry RAJOELINA 

Près de 65% des malgaches victimes de la corruption dans le domaine de la santé

newsletter

Enregistrez-vous pour recevoir les dernières publications ou vidéos de Madagascar Media

Adresse e-mail non valide
Madagascar Media s'engage à ne pas partager vos données

Rejoignez la discussion