Madagascar Media
Climat

Inondation à Antananarivo : Quand la pluie tombe

Mandrora mitsilany

La dimension des inondations qui frappaient ces derniers jours plusieurs quartiers d’Antananarivo est extraordinaire. C’est la période de pluie mais il faut dire que celle-ci est sans précédent. Les inondations que nous avons vu dans la ville des Milles a entraîné la perte des vies, des biens et de nombreux dégâts matériels qui sont toutes d’origine anthropique. Certes, la météo permet à l’inondation de s’aggraver mais les faits générateurs sont surtout les comportements humains. C’est l’accumulation des « mauvais » comportements et aussi la conséquence d’une relation détraquée de la population d’Antananarivo avec leur environnement. « Mandrora mitsilany » une expression malagasy pour ainsi dire que les Tananariviens crachent sur eux-mêmes. Ils savent que quand ils se débarrassent de leurs ordures dans les canaux, quand ils jettent leurs détritus de tout genre en plastiques n’importe où, quand ils bâtissent des constructions de fortune parfois à même le pont, au-dessus des canaux, c’est tuer la ville à petit feu. Ils s’obstinent à fermer leurs yeux sciemment aux conséquences désastreuses de leur comportement non seulement sur leurs vies et leurs biens mais aussi sur l’environnement des autres qui assistent impuissamment. On peut parler d’une non-assistance d’une ville en danger. Ces inondations se reproduiront encore et encore si on n’est pas près de changer de comportement. Il y a beaucoup à réaliser à tel point les inondations guettent la ville.


Penser la pluie

Ces inondations doivent servir de tremplin pour réagir. Elles invalident le développement auquel la ville aspire. Elles invitent à penser la pluie : faire un travail vers le réel et dans le réel. Puisque la réalité d’aujourd’hui pour Antananarivo interpelle : la pluie est inondation.

Cette prise de conscience communautaire est plus qu’indispensable pour enfin réaliser la nécessité de réapprendre les conséquences de nos actes. Penser aux comportements et revoir notre relation avec notre environnement et sauver nos espaces de vie. On ne peut rien faire pour empêcher la pluie de tomber mais les Tananariviens sont assez intelligents pour mettre en œuvre les solutions concrètes : comment faire pour arrêter les inondations ? Les pertes de biens et de vies sans précédent aideraient t-elles la population d’Antananarivo à réfléchir à l’ensemble de ses activités pour arrêter ces inondations. Il est temps d’ouvrir les yeux à la réalité et de changer de focal : le comportement pardi !.

Fabien RAZAKANDRAINIBE, Editorialiste.

newsletter

Enregistrez-vous pour recevoir les dernières publications ou vidéos de Madagascar Media

Adresse e-mail non valide
Madagascar Media s'engage à ne pas partager vos données

Rejoignez la discussion